February 2018 : Mexico / Cenotes by Christian COULOMBE

In Mexico I met fantastic mermaids :
Antje Simdorn first, wonderful person who I met first in Tahiti two years ago
Iris Taorong, beautiful Chinese free-diver with whom I was in contact for a long time already for a shooting
Coraline (& her friends) who is leaving in Tahiti as I do, but we never met before ! Small world !
Fede, Freedive instructor at Amancay Freediving who was of a great help !
Rebecca Ratte, Potti Lau, and more ...
Thanks to you my friends for your kindness and modeling ;)

This was my first discover of the Cenotes. Sort of deception because there are too too too many tourists over there ! I hate tourists ! (hahaha ! ) But there are so many very interesting (hidden) places !..So I will return there with new projects and other means...


 

January 2018 Cuba ... by Christian COULOMBE

I wanted to go to Cuba for years ...
I wont return.
This is what I wrote at the end of my stay - 3 weeks : (hope you can translate it )

CUBA :
Si vous avez la prétention de faire autre chose que des pâtés de sable sur la plage en buvant des cocktails, n'y allez pas ! Ca va être compliqué de sortir du chemin balisé "touristes" !
Après trois semaines passées sur places, voici qcq informations que les guides ne vous fourniront pas :
Les cubains sont employés et payés par l'état pour 90% d'entre eux. (% en chute libre) Leurs salaires sont de l'ordre de 10 à 50€ / mois ( 20 en moyenne). Une bière ou une bouteille d'eau minérale (locales) coûtent 1 à 3€. Un repas au resto (ordinaire) 10 à 15€. Ils sont souvent logés gratuitement dans des maisons "rustiques".
Il y a 2 monaies en circulation : le CUC (Pesos convertible pour les touristes) et le Pesos "normal" (non convertible) : CUP. C'est le seul pays au monde ayant 2 monaies distinctes en circulation.
1 CUC = 24 CUP
Cela donne l'ordre de différence de niveau de vie et de tarification.
Il règne dans les villes une ambiance étrange. Aucune dynamique, aucune énergie. Papeete un dimanche, au quotidien.
Il faut savoir fouiner en dehors des quartiers touristiques pour trouver des concerts ou la salsa dans des petits bars locaux, et avoir de la chance.
Question sécurité par contre c'est au top, les touristes sont hiper protégés. Agression ou vol d'un touriste peut coûter 15 ans de tôle, ca calme !
Il y a très peu de corruption.
Les magasins sont de 3 catégories distinctes :
les magasins d'état dans lesquels les cubains font des achats de quelques produits de base en CUP à des prix très bas, de façon rationnée. Chaque cubain a un petit carnet qui ouvre droit à une dotation (insuffisante) chaque mois : huile, riz, sucre, savon...
Les magasins "mixtes" pour cubains et touristes. On y paie en CUP ou en CUP, à des tarifs équivalents à ceux que l'on connaît en Europe. Donc extrêmement chers pour la majorité d'entre eux. Ils y font les achats complémentaires si ils peuvent, sans limite de quantité, mais extrêmement limité en choix et qualité.
Les magasins pour touristes. Très chers, on y trouve des produits improbables tels du shampooing ou du dentifrice.
Le rhum et les cigarettes sont évidemment disponibles à chaque coin de rue, pour qcq pesos.
La quasi totalité des magasins, hôtels et autres appartiennent à l'état. A l'exception de qcq petites échoppes. Certains hôtel sont une joint-venture avec une chaine espagnole.
Il y a qcq millions de cubains à l'étranger, ils envoient beaucoup d'argent à "la famille" ce qui permet à beaucoup de tenir.
Les cubains qui travaillent avec les touristes sont extrêmement privilégiés, même s'ils sont majoritairement fonctionnaires. (Guides, services hoteliers, taxis, etc.)
Certains arrivent à mettre en place des services et prestations privés, c'est encore asser rare. Il faut pour cela une "licence" difficile à obtenir... Ou être ami avec la police locale qui ferme les yeux.
Les cubains disposent d'une maison en fonction de leur rang social. Elle appartient encore très majoritairement à l'état, même si ils ont maintenant la possibilité de  réparer, construire, vendre et d'acquérir de l'immobilier. (mais pas le terrain)
Ceux qui disposent d'un logement adéquat peuvent louer une chambre aux touristes "casa particular".
Moyennant une taxe forfaitaire de 150 CUC /mois, cela leur rapporte 20 à 30 CUC par jour !
Le prolétariat du "nouveau socalisme" est donc comme chez nous le "travailleur" (fonctionnaire). La différence de revenus entre certains prestataires touristiques et les salariés est colossale. Jusqu'à de 1 à 100. Un chauffeur de taxi gagne beaucoup plus qu'un chirurgien.
Les routes et toutes les infrastructures d'une manière générale sont en état de délabrement avancé.
Politique : Raoul ( le frangin de Fidel) ne souhaite pas garder le pouvoir. Il a près de 90ans. Le prochain président sera probablement l'actuel vice-président, qui a une 60aine d'année et n'a par conséquent aucune légitimité en rapport avec la révolution socialiste de 59. Quelle sera sa crédibilité, sa volonté d'ouverture ? Nous le saurons dans quelques mois.
Selon moi l'évolution s'oriente vers un copié collé de ce qui s'est passé en Russie il y a qcq 20 ans. Certains se positionnent déjà sur certains secteurs stratégiques. Ils seront les milliardaires cubains de demain.
La Patrie : si jamais le bourrage de crâne durant toute la scolarité n'avait pas suffi, avec les devises nationalistes affichées sur tous les murs, les garçons (only) ont droit à deux années de service national offertes par la Patrie. Ils y font une formation militaire, puis des tâches d'utilité collective, style coupe des herbes le long des routes à la machette... Enjoy!
Commercial : Quelques compagnies posent, non sans difficultés, leurs jalons sur la marché cubain :
Perno Ricard a en charge l'exportation du rhum cubain à l'international.
Nestlé 😡 a (évidemment) en joint-venture mis la main sur la mise en bouteille de l'eau minérale.
Dream Yacht charter est présent avec plusieurs catamarans dont Lagoon 510 et 620 tout neufs.
Accor a un hotel à La Havane
Les mexicains ont qcq hôtel en joint-venture
Les chinois implantent leurs usines autant qu'ils peuvent selon les mêmes méthodes qu'en Afrique...
Cuba a très peu d'échanges commerciaux en dehors de sa raffinerie qui alimente qcq pays alentours et du Venezuela, pays (très) ami. Pas d'exportation donc pas de devises qui rentrent, donc magasins vides. Les touristes sont la principale source de devises étrangères. Cela se ressent lourdement. Les prix  en CUC sont "ajustés" à ce titre. Touristes = sponsors du régime en place.
Leurs belles voitures américaines se négocient dans les 40.000$. Une épave de Lada qui roule 15.000$. Une pijo 405 neuve vaut 50.000$.
L'investissement est lourd pour devenir chauffeur de taxi !
Libertés : les Cubains peuvent obtenir un passeport. Pour se rendre à l'étranger il leur faudra de plus apporter la preuve d'une solvabilité financière (Posséder des biens ou un business).
Ils n'ont pas le droit de mettre un pied sur la moindre embarcation. Les petits ports de pêche sont enfermés derrière des grillages, et gardés.
Ils n'ont pas le droit de consommer ni de vendre de langoustes ni de bœuf, c'est réservé aux touristes.
Autre détail "amusant" les mineurs <21 ans ne peuvent quitter leur district que s'ils sont accompagnés d'un majeur. La police est partout, tout le monde surveille tout le monde.
Des postes de police sont érigés à la sortie de chaque ville.  Cela reste discret pour ne pas effrayer le touriste, mais bien réel.
Tourisme : l'immense majorité des touristes sont pris en charge par le tour operaror national et stocké dans les hôtels de circonstance.
De façon générale on y est logés sans grand confort et le ma'a est assez quelconque. Fade et sans saveurs. Il est vrai qu'ils n'ont que peu d'ingrédients à leur disposition, mais ne savent rien en faire non plus, hormis griller des langoustes. Le poisson a rarement une autre dénomination que générique et est généralement pané. Les légumes sont rares.
Leurs cocktails sont parfaits et peu cher par contre. Réputation oblige.
Underwater : les plongée sont assez décevantes. Sur les cotes, le corail est généralement très abîmé. Qcq très beaux endroits avec des coraux mous colorés et de nombreuses gorgones. Dans tous les cas il n'y a plus de poissons, tout a été massacré. Très peu de clubs, bateaux pas toujours fonctionnels, et aucune possibilité de monitorat sur place, donc les divemasters ne sont pas forcément qualifiés. (Pour autant compétents autant que j'ai pu voir) J'ai trouvé un seul bateau pour les croisière- plongée, il y en aurait un deuxième.
En conclusion, la révolution socialiste a 60 ans et la fête a un goût amer. Le système implose.
Il y a certainement bcp de choses très intéressantes à faire à Cuba pour autant, mais c'est juste "impossible" à trouver et à  organiser, sauf ponctuellement au hasard des rencontres.
A moins que l'appel de la salsa, des langoustes et des mojitos vous soit irrésistible, il y a beaucoup mieux, moins cher et plus facile dans les pays voisins !

No Go.

 

 

My friend @Iamjuliawheeler in Tahiti ! by Christian COULOMBE

Julia Wheeler is a photographer, globe trotter and free diver (instructor and competitor)
She came in Tahiti last year already, we met in Bali in May, we are now a good and productive team working together !
We've made in October plenty of crazy and fantastic shoots and videos !
More to come ;)

@Where_is_Sabs" visiting me in Tahiti by Christian COULOMBE

In October I had the visit of Sabrina .
Globe trotter and Free Diver (instructor) Tahiti was one of the very destination to be done.
We've had a lot of time for diving, free-diving and photo cessions.
Here are some of them, you can find more in the different galleries.
Thanks Sab for this perfect collaboration ! Hope to cross your road again somewhere ;)

A week in Fakarava - Tetamanu / Tuamotus by Christian COULOMBE

Adverse weather, with strong wind, prevented us from making the expected shootings we came for. Underwater and drone views. Meanwhile we took the opportunity to make different shootings indoor, in ruins of a house, with a pig ... That was a lot of fun still.

171004_Faka-Rua-cochon_Smartshot-327.jpg

Postcards of these fabulous landscapes embellished with a Vahine

Back from Indonesia by Christian COULOMBE

Lot of incredible shots made over there with some Free divers from Australia Julia Wheeler, Amber, and from Ocean Prada Bali. Leina , and more. Wonderful and graceful ♥ Mermaids ♥

Underwater dancing by Christian COULOMBE

Francis and Aurelie are experts free-divers. They had prepared some figures for that shooting, but their practice underwater, with "empty lungs" has appeared to be more difficult than expected.
With no sensation of weight and few visual references, make a figure is a real challenge !